Culture

Tour program: 

9 jours / 8 nuits

Day 1: 

L’Aéroport "Nene Tereza" - Tirana

Les guides de l’Albanie Aventure vont venir vous chercher à l'Aéroport "Nene Tereza" et on continuera notre voyage vers Tirana, la capitale de l'Albanie, où on va s’héberger dans un hôtel à proximité du centre.

Tirana a été fondée en 1614 par Sulejman Pasha Bargjini, un féodal riche du temps, originaire du village de Mullet. Tirana a été déclarée la capitale du pays depuis 1920.

Tirana est une grande ville avec plus de 800 000 habitants et en tant que  capitale de l'Albanie, cette ville offre de nombreuses possibilités pour toutes sortes de touristes. Dans cette ville les possibilités de visiter les centres historiques et culturels sont nombreuses. Parmi lesquels on peut citer: Le monument du héros National Gjergj Kastrioti Skanderbeg, un nombre de bâtiments historiques comme la Mosquée d’ Ethem Bey, la Tour de l'Horloge, 35 m de haut, construit en 1830. Du haut de la tour, qui est ouvert aux visiteurs, peut être apprécié une vue fantastique de la place Skanderbeg, Le pont des Tabak (XVIIIe siècle), le Monument de la Mère Albanie, le Théâtre National, le Théâtre de l'Opéra et de Ballet, la Galerie des Beaux-Arts, le Centre International de la Culture, le Musée Historique, le Musée Archéologique et le Musée des Sciences Naturelles. Aussi, seulement 15 km au sud de Tirana, peut être visité le Château de Petrela, a un âge de 2000 ans, construit par les tribus illyriennes des Albans, tandis que dans le nord-ouest de Tirana, à seulement a 15 km, c’est le Château de Preza, qui est un point bien fréquenté par les touristes, pour les sites uniques offerts.

Day 2: 

Tirana - Kruja - Shkoder

Après avoir pris le petit déjeuner on part vers la ville de Kruja, l'un des centres touristiques les plus importants en Albanie. Kruja est un lieu d’habitation très ancienne datant trois siècles avant Jésus-Christ. Cette ville se caractérise non seulement pour une géographie  très particulière, la forteresse impressionnante mais pour beaucoup de traditions transmises de génération en génération.

Kruja est connue comme la capitale de la résistance contre les envahisseurs Ottomans, tandis que Skanderbeg mènent la tête de cette résistance. La ville est riche en monuments culturels et ethnographique, aussi une riche zone archéologique. Kruja a été déclaré ville "héros" et ville "musée" en raison des valeurs précieuses.

Le Château de la ville et son musée historique, la rue caractéristique du Vieux Bazar, le musée ethnographique, mais aussi un nombre d'objets de culte sont des objets très importants, qui suscitent un grand intérêt pour les visiteurs. Une autre distinction de cette ville c’est les costumes traditionels, les tissages caractéristiques,  l'artisanat dans le cuivre, l'or et l'argent, etc.

Une fois que vous avez fait un tour complet dans la ville de  Kruja on déjeunera  dans un restaurant traditionnel, où on goûtera la cuisine typique des produits locaux.

L'après-midi on part vers la ville de Shkodra, où on va s’héberger dans un hôtel-restaurant.

Day 3: 

Shkoder - Durres

Après avoir pris le petit déjeuner, nous allons visiter la ville de Shkodra, la plus grande ville dans le nord de l'Albanie, avec une antique histoire de la civilisation et de la culture. Shkodra est l'un des centres les plus importants de l'ancienne civilisation illyrienne. Elle a été fondée par la tribu des labeates au début du dernier millénaire avant J.C. A Shkodra nous allons visiter le château de Rozafat qui est situé sur une colline rocheuse à l'entrée de la ville de Shkodra.

Ce château a été utilisé comme centre fortifiée illyrienne, citée pour la première fois pendant le règne du Roi Gent, qui a régné de 181 à 168 après J C.

Aussi nous allons visiter la Cathédrale de la ville. L'Église Cathédrale de Shkodra a été appelé la Grande Église, parce qu'à l'époque de sa construction elle était une des plus grandes églises dans les Balkans.

Puis après,on va visiter la mosquée de Shkodra. La nouvelle Mosquée, Ebu Bakr est la plus grande en Albanie et parmi les plus importantes dans les Balkans. Il est à noter que l'une des plus grandes valeurs du peuple albanais est la coexistence et la tolérance religieuse.

Aussi à Shkodra on peut également visiter la Tour de l'Horloge du dix-neuvième siècle, connue dans l'histoire comme la Tour de l'Horloge d’Inglizit elle appartient à la période de l'aristocratie médiévale. La Tour de l'Horloge, avec la maison d'à côté a été construite avec des fonds du lord anglais Paget.

De Shkodra on ne peut pas s’éloigner sans visiter le Musée d'Histoire, situé dans une maison monumentale, une maison caractéristique de Shkodra qui porte le nom "Oso Kuka". Il contient des sections de l'archéologie, de l'histoire et de l'ethnographie.

Puis  après se sera le départ pour la ville balnéaire de Durres où on sera hébergé.

Day 4: 

Durres - La ville antique d'Apollonia - Le Parc National de Llogara 

Durres est la deuxième ville la plus grande en Albanie. La ville compte environ 200 000 habitants et est également le centre de la préfecture et du comté de Durres. C’est l'une des villes  les plus anciennes et  la plus importante économiquement  de l’Albanie. Durres est situé sur la côte centrale albanaise, à l'ouest de la capitale, Tirana. Il est situé dans l'un des points les plus proches de la mer Adriatique, en face des ports italiens de Bari et Brindisi.

Durres peut être comparé avec les grandes villes de la Méditerranée antique et médiévale. La ville de Dyrrah a été construite par les Illyriens les Taulants, les (Hirondellois), Dallendyshasit au XIII-XI siècle avant J C. Les premiers habitants de Dyrrah, avant les Illyriens appelés Pélasges protoillyrian, ont dressé dans les faubourgs de la ville, les premières habitations préhistoriques. Selon les auteurs anciens, cette ville a été fondée par deux rois nommés Dyrrah et Epidamn d’origine illyrienne.

Durres est une ville a une culture ancienne, du a sa propre origine ancienne. La ville a hérité un grand nombre de valeurs du passé, les centres historiques et archéologiques comme l’Amphithéâtre, la Clôtures Byzantine, la Tour de Venise, le mur entourant le Château, mais aussi des centres culturels et religieuses, les ruines de la Basilique à Arapaj, le châteaux de Rodon etc.

Lors de cette journée, nous allons visiter l'Amphithéâtre de Durres, la dernière construction du deuxième siècle après J C., l’un des plus grands monuments de ce genre de l'Empire romain, et le seul dans notre pays. Son ellipse de  taille de  120x110 m, et l'axe de l’arène 61x42 m, contenant 15.000 spectateurs. Sa présence est un point de repère dans l'organisation urbaine de la ville.

On visitera également le musée archéologique et la Torre Vénitienne. Le vieux musée a été inauguré en Mars 1951. Le nouveau  en Avril 2002. Un musée de dimension national a réalisé le pavillon de la préhistoire et de l'antiquité et de celle  post-byzantin, où sont exposés environ 2000 objets archéologique provenant du souterrain musée de la ville.

Après la visite de la ville on déjeunera dans un restaurant au bord de la mer et puis après on va partir vers la ville antique d'Apollonia, qui est parmi les plus importantes dans le bassin de l'Adriatique et le plus cité parmi 30 autres villes avec le même nom, de l'ancien temps.

Il a été fondé vers le début du IV siècle avant J C. Les ruines d’Apollonia ont été découvertes au début du XIXe siècle. Les plus anciennes traces archéologiques sont les objets de l’époque de fer, typiques de la culture illyrienne. Dès les premiers siècles de la vie urbaine on garde des restes de la muraille défensive et un temple archaïque dédié à Artemisi, la déesse la plus adorée des apoloniates.

Apollonia est situé à 12 km de la ville de Fier. Apollonia comme ville a été fondée par des colons grecs venant de Corinthe. Les premiers enregistrements de leur présence ont été documentés vers l'an 588 av. La ville a pris le nom en honneur du dieu Apollon. Parmi les 24 villes partout dans le monde méditerranéen qui portaient ce nom dans les temps anciens, Apollonia d'Illyrie était le plus importante et a joué un rôle majeur comme l’intermédiaire  commerciale entre  les Hellènes et les Illyriens. Apolonia est à cette époque une ville grande et importante près de la rivière Aoos (Vjose). On estime que la ville a eu environ 60.000 habitants, un record pour l'Antiquité.

Après la visite à Apollonia, nous partirons vers le Parc National de Llogara où on sera hébergé dans un hôtel-restaurant à son l'intérieur.

Day 5: 

Le Parc National de Llogara - Himare - Porto Palermo - Sarande 

Lors de cette journée, à part les paysages magnifiques qu’on va contempler que la Rivière albanaise va nous offrir, on aura l'occasion de visiter certains des citadelles qui se trouvent  là.

Le premier arrêt sera à la ville côtière de Himara, qui va nous surprendre par sa beauté architectonique et culturelle, qui va être présent à tous les villages, monuments et constrictions historiques, culturelles et religieuses, mais aussi dans des bâtiments de  2- 3 étages construits de pierres sculptées.

Himara avec ses nombreuses citadelles et des plages magnifiques, est sans doute l'un des endroits les plus proéminents dans la région du sud de l'Albanie.

Le château de Himara, dressé sur une colline d’une superficie d’un ha, habitée depuis la période de Bronze tardif et a été entouré de murailles, qui commencent à se construire au 8ème siècle avant JC et se poursuivront sans interruption jusqu'à la fin du Moyen Age. Les Murs anciens de type polygonale appartenant à la deuxième phase de la fortification et datant d'environ du début du V-IV siècle avant J C. A l'intérieur de ce château il faut visiter des monuments tels que l'église de Serge et Bakou (Paleoepiskopia), l’Eglise de Toussaints, l’habitation  de Tano Jorgji Goros, la Tour Ancienne dans le côté sud, des murs anciens du nord-est, l’Entrée médiévale et la Tour médiévale (Barbakaja), etc...

Puis une visite à la péninsule tectonique au Porto Palerme où se trouve le célèbre château d'Ali Pacha, construite en l'honneur de sa nouvelle épouse Vasiliqia, dont il lui a fat cadeau. Le Château  de Porto Palermo est situé dans la baie du même nom sur la côte de la mer Ionienne dans le sud de l'Albanie, il est situé dans une très belle position dans la péninsule de Porto Palerme (dans l'antiquité connu comme la baie de Panorme). Le château est situé non loin du village de  Qeparo et a la forme triangulaire. Ses dimensions sont de 150 m x 400 m. La hauteur de la paroi atteint 20 m.

Après cette visite on va partir avec nos véhicules vers la ville côtière de Saranda, où on sera héberger.

Au  point le  plus haut de Saranda, est le château Lekurs, construit au XVe siècle, pendant la guerre de Suleiman Pacha contre Corfou. Dans ses locaux s’est situé un restaurant très agréable, d'où on peut voir le panorama de la ville et où on va dîner.

Day 6: 

Le Parc national de Butrint - L’Œil Bleu (Saranda) - Gjirokaster

Durant cette journée, on aura la possibilité de visiter la ville antique de Butrint. Le Site du Parc National Archéologique de Butrint a une superficie de 15 hectares et est située à la hauteur de 30 à 50 mètres au dessus du niveau de la mer. Cette ancienne ville est un joyau de l'archéologie, répertorié comme un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Dans un environnement exceptionnel entre le lac et la mer, les bâtiments de style helléniques sont un musée contenant  des traces archéologiques restaurés. Dans la ville il se trouve l’amphithéâtre, le château d'Ali Pacha, les bains thermaux, les habitations de style romain, les mosaïques, des murs artistiquement sculptés et de nombreux autres bâtiments.

Ensuite, nous allons visiter l’Œil Bleu où on va déjeuner. Lieu magique, cette source d'eau souterraine est entourée de bois et jouit du nom de sa couleur bleue ainsi que la partie noire de l'œil. C’est l'une des plus belles curiosités naturelles du pays. Notre voyage nous mènera à  la ville de Gjirokastra et là on va s’héberger.

Day 7: 

Gjirokastra - Berat 

La ville de Gjirokastra ou autrement connu comme la ville de pierre, est une des villes les plus importantes du sud de l'Albanie. Bordée par Tepelena au nord, par Permeti au nord-est, par  Saranda dans le sud et par la Grèce au nord-est, Gjirokastra est une ville très attractive pour les touristes.

La Ville de Gjirokastra est incluse dans la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2005, comme l'un des rares exemples survivants de villes commerciales dans les Balkans de style ottoman. Cette ville de "mille marches", avec des centaines de maisons de style ottoman aux toits en pierre et aux balcons en bois, peut être appelée une ville magique avec un passé glorieux.

Une promenade le long de la route du Pazar, une visite à l'ancienne forteresse, vous retournera loin dans le temps passé. La citadelle est sans aucun doute l'une des structures les plus magnifiques. Situé sur une falaise, avec la ville au dessous de ses jambes, il offre une vue imprenable de la Vallée de Drinos et les montagnes qui l’entourent. Les principales fortifications ont été construites par le despote d'Epire au XIIe et XIIIe siècle. Après la conquête ottomane, au XIVe siècle, les réparations majeures ont été faites par le sultan Bayazid II. En 1811, Ali Pacha a ajouté au château de nombreux autres elements, y compris la Tour de l'Horloge à l'extérieur de celui-ci. Depuis son temps au château n’est plus  fait aucunes constructions ou restauration. Dans ce château sont les restes d'un avion Air Force des E-U, qui a été transformé en un objet très intéressant pour les visiteurs.

Aussi nous allons visiter le Musée National des Armes, ouvert en 1971, il se trouve là où, auparavant, il y avait la prison. Le musée détient des armes de toutes sortes, de la période de l'indépendance, jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, mais la plupart du temps de la guerre partisane 1939-1944.

L'après-midi se sera le départ vers la ville de Berat.

Day 8: 

Berat - Tirana

Berat ou autrement appelé la ville de "une sur une" fenêtres, appartient aux  rares villes où la vie commence dès l'Antiquité et se poursuit sans interruption jusqu'à aujourd'hui. La ville a été fondée en 313-310 avant J C, comme une ville de château de Dasareti, appelé Antipatrea par le roi Kasander en mémoire du général vice gèrent de (Lekes se Madh) Leka le Grand. La ville a hérite du passé une série de longues et riches valeur  historiques, culturels, ethnographiques, d'architectonique  et de croyances, tels que  pour constituer un potentiel considérable pour le tourisme. Une des valeurs héritée de la ville est l'artisanat dans plusieurs genres, tels que des œuvres en argent et en d'autres métaux, la broderie, des œuvres sculptés en bois, travaux de décoration en pierre et travaux de paille.

A Berat, nous allons visiter  le Château  de la ville, le Musée National d'Ethnographie, la Cathédrale de Saint Marie et le Pont de Gorica.

Le château, de forme triangulaire, avec un périmètre de 1440 m, avec 24 tours et deux portes. Avec ses fondations illyriennes, reconstruit à plusieurs reprises au cours des siècles VI, XIII, XV et XIX, elle est aujourd'hui l'un des plus grands châteaux habités et une archives de pierre qui offre des variétés de styles et de contributions de différentes époques: illyriennes, romaine- byzantines, albanais, turcs.

Le Musée ethnographique de Berat a été inauguré en 1979. Dans ce musée il est inclus la culture populaire ethnographique de la région de Berat, ainsi que celle de l'Albanie du Sud. Le musée est situé dans un bâtiment de deux étages, de  depuis trois siècles, typique de la région de Berat. Au premier étage est mise en place une chambre dans laquelle on a  imitée une ruelle médiévale avec des magasins traditionnels des deux côtés de celle-ci. Dans cette salle est également situé le  pavillon de l’antiquité. De même, au premier étage sont placés les objets qui sont utilisés pour le traitement de l’olive. Au deuxième étage se trouve la chambre  ouverte (çardaku) pour accueillir les  amis. A cet étage se trouve  l'archive, l’outil  à tisser, la salle d’accueil  du village, la cuisine et la chambre  de réception de la ville. Dans les environnements extérieurs du musée se sont placés des objets originaux de massifs et très fonctionnelles de notre culture populaire.

Le Pont de Gorica, est l'un des monuments de la culture et de l'architecture de Berat et aussi l'un de ses symboles. Vers 1780 sous la protection d’Ahmet Kurt Pacha, du pont de bois dans sa partie haute, il a été construit tout en pierre. Il a été reconstruit à nouveau en prenant l’aspect qui maintient aujourd'hui, avec des balustrades en béton, en 1922 par la mairie de la ville. Il est 129,3 mètres de long, 5,3 mètres de large, s’élève à 10 mètres au-dessus de la rivière et a sept arches avec des espaces de 9 à 16,7 m.

Après un tour complet de la ville, on aura le déjeuner dans un restaurant traditionnel où on va gouter des plats typiques locaux. Plus tard dans l'après-midi  se sera le départ vers la capitale de l’Albanie, Tirana, où on s’hébergera.

Day 9: 

Tirana - l’Aéroport "Mère Teresa"

En fonction de votre horaire de vol se sera le départ vers  l'aéroport "Nene Tereza".

CONTACT US